Municipales : L’association « Place au vélo » fait des propositions aux candidats
Transport

Municipales : L’association « Place au vélo » fait des propositions aux candidats

Après plusieurs semaines de travail, l’association Place au vélo a réalisé un manifeste qui a été envoyé aux listes déjà déclarées à Angers et dans son agglomération. Place au vélo fait onze propositions que les candidats sont invités à intégrer à leur programme.

Pony Bikes

Angers.villactu.fr

« Dans quelle ville voulons-nous vivre ? C’est la première question à poser avant de parler de vélos et de pistes cyclables », pose comme question l’association en préambule de son manifeste à destination des candidats à l’élection municipales de mars prochain.

« De plus en plus de gens circulent à vélo dans  l’agglomération, expression d’une demande sociale qui se confirme, rappelle Place au vélo. En témoigne à Angers le nombre  d’habitants ayant répondu au Baromètre 2019 des villes cyclables de la Fédération des usagers de la  bicyclette (FUB) : 2 047 réponses (contre 1 508 lors du premier Baromètre en 2017), dont 1 981 cyclistes, faisant d’Angers la cinquième ville de France pour son taux de réponse. »

Les Plans vélo de la ville d’Angers, d’Avrillé et de l’agglomération, les prêts avec Vélocité ou encore les subventions à l’achat d’un vélo à assistance électrique sont salués par l’association qui souhaite voir les futurs élus aller plus loin.

Accroître le budget consacré au vélo et piétonniser le cœur de ville d’Angers

Parmi les onze propositions de Place au vélo, la piétonnisation du centre-ville d’Angers arrive en première position.

« Il s’agit de réduire la place de la voiture en ville en apaisant la circulation […], en donnant la priorité aux transports en commun, aux piétons et aux modes de  déplacement actifs et en limitant l’accès au centre-ville aux seuls véhicules des riverains et des  professionnels (artisans, livreurs…), des personnes en situation de handicap et des usagers des parkings. Il  convient de réaménager en ce sens le nouveau cœur de Maine. »

L’association souhaiterait également voir le lancement rapide des aménagements des axes cyclables structurants des Plans vélo de la ville et de l’agglo, le doublement du montant alloué au budget en faveur du vélo, l’accroissement de la communication sur les bienfaits de ce mode de transport ou encore l’uniformisation des aménagements vélo dans l’agglomération.

« Pour chacune de nos propositions, nous avons préparé un questionnaire qui est en ligne sur le site Parlons vélo. Les candidats ont été invités à y répondre depuis le 11 janvier et bien sûr les réponses seront visibles par tous », ajoute l’association.

  • Marc

    C’est le très gros manque du mandat de Béchu. La place voiture-vélo-piétons très largement en faveur de la première option. Aucune rue n’a été vvéritablement piétonnisée depuis qu’il est maire. Des places comme Imbach ne devrait plus accueillir de voitures depuis bien longtemps.