Bientôt la fin des cirques avec animaux à Angers
Actualités

Bientôt la fin des cirques avec animaux à Angers

A l’occasion du dernier conseil municipal qui s’est tenu ce lundi 30 septembre, les élus ont décidé à l’unanimité de ne plus accueillir de cirques avec animaux sauvages.

cirque animaux

Éléphants acrobates, ours cyclistes ou encore tigres cascadeurs, de plus en plus de pays dans le monde ont décidé de ne plus autoriser la présence d’animaux sauvages dans les cirques. En 2019, 42 pays dans le monde, dont 22 pays européens, refusent désormais ce type de cirque. En France, 374 communes dont 78 de plus de 10 000 habitants ont fait le même choix.

Cette tendance répond à une pression toujours plus forte des associations militants pour le bien-être animal et par l’opinion publique qui se prononce largement en faveur de cette interdiction. Selon un sondage Ifop de février 2018, 67 % de la population française souhaite une interdiction de la présence d’animaux sauvages dans les cirques.

A Angers, l’association « Liberté Egalité Animale 49 » avait rassemblé en début d’année plusieurs dizaines de militants devant le cirque Beautour, installé sur l’esplanade du Quai.

« Même s’il n’y a pas de maltraitance directe, un éléphant seul dans une cage qui se balance n’est pas heureux. C’est un animal qui est fait pour vivre avec ses congénères. Il est temps que le maire d’Angers est le courage politique de ne plus cautionner cette pratique moyenâgeuse », indiquait à Angers.Villactu.fr Mickaël Auger, Président de l’association.

Dans le même temps, plus de 18 000 angevins avaient signé une pétition demandant l’interdiction des cirques avec animaux sur le territoire d’Angers.

A l’unanimité, le conseil municipal qui s’est tenu hier soir a pris la décision de ne plus accueillir des cirques possédant des animaux sauvages au plus tard le 31 décembre 2020.

« Depuis quelques années, la place des animaux sauvages dans les cirques fait controverse, avec des prises de position étayées et souvent fondées de chercheurs ou de vétérinaires qui plaident pour une interdiction. Ce débat sur le bien-être animal, qui ne se limite pas au cirque, concerne directement les élus locaux que nous sommes, précise le texte des élus angevins. Le Conseil municipal d’Angers, réuni en séance publique, émet le vœu de ne plus accueillir sur le territoire communal de cirques possédant des animaux sauvages. Il s’agit là d’une évolution nécessaire pour le monde du cirque au vu des enjeux écologiques et environnementaux auxquels nous sommes confrontés. »

  • Parcou

    Enfin ! Depuis le temps que cette décision aurait dû être prise. L’arrivée des élections municipales serait pas liée à cette décision ? :p