Imagine Angers : un immeuble biosourcé verra le jour dans les Hauts-de-Saint-Aubin
Urbanisme

Imagine Angers : un immeuble biosourcé verra le jour dans les Hauts-de-Saint-Aubin

Deux immeubles issus du concours Imagine Angers verront le jour dans les Hauts-de-Saint-Aubin. Après la Tour Tip, actuellement en travaux, le promoteur Procivis va construire un immeuble biosourcé et bioclimatique près de l’école Nelson-Mandela.

Façade - Quintescense

L’immeuble biosourcé et bioclimatique sera revêtu d’une enveloppe en bois – Procivis Ouest

Le promoteur Procivis Ouest basé à Laval faisait partie des lauréats du concours Imagine Angers avec un immeuble en terre crue qui devait voir le jour le long du boulevard Jean-Moulin. « L’emplacement était assez difficile. La ville d’Angers a estimé que la valorisation financière n’était pas forcément au niveau attendu. Elle nous a proposé de travailler sur un autre terrain du quartier des Hauts-de-Saint-Aubin, tout en conservant l’aspect écologique de notre projet », explique Yannick Borde, directeur général de Procivis Ouest Immobilier.

L’immeuble verra finalement le jour entre le chemin des Chalets et le chemin du Hérisson, près de l’école Nelson-Mandela. Si la terre crue a disparu du projet, le bâtiment dessiné par le cabinet Loom Architecture utilisera des matériaux biosourcés, avec une forte présence du bois.

Baptisé Quintescence, le nouvel immeuble de 34 logements, de conception biosourcée et bioclimatique a été pensé pour minimiser les besoins énergétiques. Le recours à des matériaux biosourcés, notamment le bois, permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de préserver certaines ressources naturelles.

Façade - Quintescense

Procivis Ouest

La commercialisation a débuté pour les appartements allant du T1 au T4. Le prix de vente moyen est inférieur à 3 400 € du m², soit un prix compétitif par rapport au marché angevin actuel. Les plus petits appartements sont vendus à 110 000 euros, tandis que les plus grands sont proposés à 266 000 euros.

Les travaux débuteront au quatrième trimestre de cette année pour une livraison attendue fin 2023. « Le changement de site entraîne une petite année de retard par rapport à ce qui avait été annoncé lors du concours Imagine Angers », précise Yannick Borde.

A côté de Quintescence, Procivis proposera 15 maisons individuelles. Ce projet nommé Origami a été dessiné par l’architecte angevin Bruno Huet. « Le permis de construire sera déposé au mois d’avril et la livraison devrait intervenir en 2023 », annonce le promoteur.

Un marché de l’immobilier sous tension

« Près de la moitié du programme Quintescence sera vendue courant avril, c’est un bon démarrage », se félicite le directeur de Procivis Ouest Immobilier. A la fois promoteur, mais également à la tête des agences immobilières « Immo de France », le groupe est confronté à une pénurie de biens. « Nous sommes très pauvres en produits anciens sur Angers, mais également en offre locative. Les programmes neufs se vendent bien avec un stock extrêmement faible. Si les prix continuent d’augmenter, nous risquons d’être confrontés aux problématiques rencontrées à Nantes, Bordeaux ou Toulouse », prévient Yannick Borde.