Des « vacances apprenantes » pour les enfants du Maine-et-Loire
En bref, Société

Des « vacances apprenantes » pour les enfants du Maine-et-Loire

enfants

Getty

Le Gouvernement a présenté le 08 juin 2020, l’opération « Vacances apprenantes et Tourisme solidaire ». Il s’agit de proposer aux enfants et aux jeunes des activités concrètes leur permettant de mener des expériences tant individuelles qu’en collectivité. Ils auront tout particulièrement la possibilité de bénéficier d’un renforcement de leurs compétences et de leurs apprentissages afin de les aider pour réussir la prochaine rentrée scolaire.

Le plan « vacances apprenantes » d’un coût de 130 millions d’euros répond à un objectif pédagogique, en luttant contre les retards qui ont pu s’accumuler pendant la période de confinement et les risques de décrochage mais également à un objectif social, en permettant aux enfants de vivre des moments enrichissants pendant leur été.

Plusieurs dispositifs sont ainsi proposés aux familles et aux enfants.

Le dispositif « école ouverte » est destiné aux jeunes de 6 à 16 ans, sur l’ensemble du territoire, notamment ceux ciblés par les enseignants car n’ayant pas répondu aux sollicitations des professeurs. Il est organisé dans les écoles et établissements de proximité, collège et lycée professionnels, avec des activités d’ouverture culturelle et un renforcement scolaire. Il sera mis en oeuvre par des professeurs volontaires avec un renouvellement du partenariat associatif. Il est piloté localement par la direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) et le Préfet de département.

Les parcours buissonniers dit « école buissonnière » permettent de proposer des séjours courts à des mineurs afin de les faire participer à une forme compacte de vacances éducatives, qui sera pour nombre d’entre eux, le seul séjour de l’été.

Le dispositif « colos apprenantes » s’adresse aux enfants et aux jeunes scolarisés de 3 à 17 ans, en priorité à ceux qui relèvent des quartiers en politique de la ville et ceux dont les apprentissages ont le plus pâti du contexte sanitaire et de ses conséquences. Les « colos apprenantes » sont organisées par des collectivités, des associations ou des entreprises, accompagnées par l’État.

« Les accueils de loisirs sont un élément essentiel de l’offre éducative pour les mineurs et leurs familles. Pour cet été, il apparaît nécessaire de permettre à un maximum d’enfants de fréquenter ces accueils. À ce titre, une aide ponctuelle exceptionnelle aux accueils de loisirs est créée, afin de proposer un appui aux organisateurs pour permettre de développer des activités éducatives de qualité destinées au plus grand nombre, et en particulier aux enfants des parents qui devront travailler en cette période de reprise de l’activité économique », indique la préfecture de Maine-et-Loire.