Commerce : l’ouverture de trois dimanches en juillet est « une mauvaise solution à un vrai problème » pour la CFDT
Commerce, En bref

Commerce : l’ouverture de trois dimanches en juillet est « une mauvaise solution à un vrai problème » pour la CFDT

commerce vêtement

La préfecture de Maine-et-Loire a annoncé hier que les commerçants pourront ouvrir les dimanches 5, 12 et 19 juillet 2020. Pour la CFDT49 il s’agit d’une « mauvaise solution à un vrai problème ».

« La CFDT est bien consciente des problèmes économiques rencontrées par les commerces non-alimentaires engendrés par la crise sanitaire. Pour autant, la CFDT considère qu’ouvrir ces dimanches aura des inévitablement des conséquences sociales, sans pour autant que cette solution ne règle, ne serait-ce qu’en partie, les problématiques économiques des entreprises. Les impacts, sur la vie familiale ne sont pas pris en compte, d’autant plus pour les famille monoparentales (qui dans 85% c’est la femme qui est le parent) ou lors de gardes alternées. Pas non plus de solutions proposées pour les problèmes d’absence de services publics de gardes d’enfants ou de transports collectifs ces dimanches », estime le syndicat.

« En prévenant les premiers salariés concernés seulement 2 jours avant, sous couvert d’un volontariat factice tant pour les petits commerçants que pour les salariés (pression économique, pression de l’employeur), cette décision est peu respectueuse des travailleurs et de leur vie personnelle. Une décision qui relève donc d’avantage d’une pression de certains patrons plutôt que d’une solution réfléchie, concertée et recherchant le résultat », ajoute la CFDT.

  • Bilbo s’en fout

    Les syndicats recherchent toujours les vacances et préfèrent toujours dormir et bien ronfler le dimanche plutôt que se poser les vraies questions! Quand on a des entreprises qui ferment car pas assez d’argent dans les caisses suite au confinement.. faudrait peut être se la fermer un minimum plutôt que de nous sortir toujours la même rengaine dévastatrice! Il faut tout tester pour tenter de rattraper les pertes énormes d’argent! Quand ils auront des chômeurs en rafale sur la région, on ne les entendra plus sur ce coup là; croyez moi!