Le premier chantier du programme Cœur de Maine s’achève
Transport

Le premier chantier du programme Cœur de Maine s’achève

Le nouvel accès au centre-ville a ouvert hier après plusieurs mois de travaux. La « collectrice » créée au pied du château est la première étape dans la transformation de la voie des berges, dans le cadre du projet Cœur de Maine.

Collectrice

Angers.Villactu.fr

Depuis le mois d’avril, l’accès aux voies sur berges depuis le château n’était plus possible en raison des travaux de la « collectrice ». Cette dernière a été ouverte aux automobilistes hier. Elle permet d’entrer et de sortir des voies sur berges pour ceux qui circulent en provenance de Nantes ou du boulevard du Roi-René.

Cette nouvelle voie permet de rejoindre le centre-ville par la place Molière ou la rue Baudrière, ou la Doutre par le pont de Verdun. Ce nouvel accès entraîne la fermeture de la sortie positionnée au niveau de la place Molière, préalable incontournable à la couverture des berges prévue par le projet Cœur de Maine.

La couverture des voies doit permettre de créer une esplanade de quatre hectares donnant un accès direct à la rivière, entre la place Molière et le pont de Verdun. Avec le début des travaux de couverture des voies, du 24 juillet et jusqu’au 11 août, une seule une voie de circulation sera accessible aux automobilistes sur les voies sur berges dans les deux sens pour cause de travaux sur le terre-plein central dans le cadre de l’aménagement Cœur de Maine.

Petit à petit, les voies sur berges vont perdre leur caractère autoroutier pour laisser place à une avenue urbaine, resserrée et végétalisée. Le changement de la vitesse de circulation, déjà ramenée de 70 à 50 km/h, va dans ce sens.

Le trafic sur les voies sur berges est encore de 50 000 véhicules par jour.

« Cette transformation de la voie des berges doit aboutir à un changement d’usage. Située en plein centre-ville, elle n’a pas vocation à accueillir la circulation de transit », indique Roch Brancour, adjoint à l’Urbanisme.

  • jess

    Le problème c’est que personne ne respect les 50 km/h je pense que ça sera pire après