Politique : Emmanuel Capus répond aux « leçons de sectarisme » de Bruno Goua
En bref, Politique

Politique : Emmanuel Capus répond aux « leçons de sectarisme » de Bruno Goua

Emmanuel Capus

Emmanuel Capus

Après une interview de Christophe Béchu dans le journal La Croix, Bruno Goua, conseiller municipal d’opposition, avait critiqué les prises de position du maire d’Angers.

Emmanuel Capus, conseiller municipal d’Angers, a réagi aux propos de la minorité dans un communiqué : « Régulièrement, Bruno Goua aime à donner des leçons de morale qui se révèlent être aussi des leçons de sectarisme. C’est sans doute ce qu’il fait de mieux depuis qu’il siège au Conseil municipal d’Angers. Ses derniers commentaires après l’interview du maire à un média national en sont à nouveau un témoignage éloquent. »

« Ainsi, selon lui, il est interdit de défendre la solidarité ET la compétitivité, il est interdit de vouloir plus d’Europe ET plus de souveraineté, et bien évidemment, il est interdit de vouloir faire travailler ensemble des personnes qui n’ont pas forcément toutes les mêmes idées sur tous les sujets. Le monde que veut nous imposer M. Goua a de quoi faire rêver… », poursuit-il.

Il conclut : « Ce sectarisme, les Angevins n’en veulent pas : entre un maire qui, comme en 2014, rassemble et dépasse les clivages et une opposition sectaire et donneuse de leçons, ils ont fait un choix clair qui s’est traduit dans les urnes… par 40 points d’écart. »