Doris Koffi crée une résidence d’artistes éphémère
A la une, Culture

Doris Koffi crée une résidence d’artistes éphémère

Personne ou presque n’a oublié l’ancien couvent du quartier de Nazareth transformé en 2019 pendant plusieurs semaines en un lieu ouvert à l’art sous toutes ses formes. Doris Koffi, présidente de l’association Art Project Partner, se lance dans une nouvelle aventure tout aussi folle. Depuis le mois dernier, des artistes transforment une ancienne résidence pour personnes en situation de handicap en lieu culturel avant de l’ouvrir au public dès que la situation sanitaire le permettra.

Doris Koffi à la Rézidence

Après Arts au couvent, Doris Koffi veut transformer un ancienne résidence pour handicapés en lieu culturel-Angers.Villactu.fr

En 2019, avec son association Art Projet Partner, Doris Koffi avait attiré plusieurs milliers de visiteurs dans l’ancien couvent de la rue de Nazareth à Angers. Baptisé « Arts au couvent », ce projet avait réuni des artistes de tous horizons dans cet endroit détruit quelques mois plus tard pour laisser place à un programme immobilier porté par le groupe immobilier Podeliha.

Deux ans plus tard, en pleine pandémie, Doris Koffi a trouvé un nouvel endroit dans l’agglomération angevine pour réunir des artistes au sein de la « Rézidence ». Une nouvelle fois, Podeliha a pensé à elle lorsque le groupe a acquis cette ancienne résidence pour personnes en situation de handicap qui sera détruite d’ici la fin de l’année.

« J’ai participé à plusieurs manifestations pour défendre la culture, mais je voulais agir concrètement. Les artistes avaient besoin d’un lieu de résidence et d’exposition, mais aussi d’être rémunérés. C’était le seul moyen pour moi en montant ce projet de les soutenir durant cette crise », raconte Doris Koffi.

En attendant de rendre les clés en septembre prochain, la jeune femme a bien l’intention que ce lieu bouillonne de culture dans une période où celle-ci est malmenée. Depuis la mi-mars, une vingtaine de street artistes venus parfois de l’étranger se relaient pour métamorphoser cet ancien établissement de santé. Parmi eux, les parisiens Sitou Matt, Oji et Dem Dillon, le péruvien Isaac Barredaramos et les angevins Doline Legrand Diop, Kelkin et Boris Jouanno.

Artiste à la Rézidence

Chaque artiste dispose d’un logement, actuellement en cours de métamorphose – Angers.Villactu.fr

Sur 600 m², les artistes pourront venir vivre au sein des 15 logements et développer leurs projets pour une durée de deux semaines environ. Véritable résidence d’artistes, Doris Koffi espère ouvrir les lieux au public dès que la situation sanitaire le permettra. « Comme lors d’Arts au couvent, l’objectif est de permettre aux gens de visiter les lieux, de rencontrer les artistes. Je prévois aussi de travailler avec des écoles pour des ateliers et des animations », explique Doris.

A l’intérieur, une salle de danse et un studio d’enregistrement viendront s’ajouter à une boutique qui permettra aux artistes de vendre leurs créations. « J’avais envie d’incorporer les musiciens et les danseurs dans la création pure. Ils pourront ainsi composer et répéter directement sur place », ajoute-t-elle.

Avec cette résidence qui réunira sculpteurs, danseurs, comédiens ou encore chanteurs, la présidente d’Art Projet Partner espère créer des « synergies ».

La Rézidence extérieur

Le Péruvien Barredaramos personnalise les extérieurs – Angers.Villactu.fr

Les artistes invités à envoyer leurs projets

Le réalisateur Jean-Jacques Sage viendra au sein de la résidence d’artistes pour y filmer le quotidien. Des clips seront notamment publiés régulièrement sur les réseaux sociaux.

« Il est toujours possible pour un artiste qui souhaiterait venir en résidence de m’envoyer son projet. Il faut avoir une vraie idée derrière », tempère Doris.

En attendant que les angevins puissent découvrir ce nouveau lieu culturel éphémère, les aventures de la « Rézidence » sont à suivre sur Internet via Facebook et Instagram.