A Angers, ils veulent développer le compostage des déchets alimentaires
Agir pour la transition, Société

A Angers, ils veulent développer le compostage des déchets alimentaires

Deux angevins viennent de lancer dans le Maine-et-Loire un service de valorisation des déchets alimentaires issus de restaurants, hôtels et entreprises.

Alchimistes Angers

Benoît Delanque et Adrien Lanté ont lancé Les Alchimistes Maine et Loire. DR.

Au 1er janvier 2023, tous les producteurs de déchets alimentaires de plus de cinq tonnes par an doivent trier leurs déchets alimentaires. Au 1er janvier 2024, cette réglementation s’appliquera à tous, citoyens compris.

Deux angevins, Benoît Delanque et Adrien Lanté, ont lancé en septembre dernier une activité de collecte et compostage des déchets alimentaires auprès des professionnels et des ménages. Pour les accompagner dans leur développement, ils se sont rapidement rapprochés du réseau Alchimistes : un réseau d’entrepreneurs au service du compostage des déchets alimentaires.

« Nous voulions un projet local qui avait du sens tant sur l’aspect économique que sociétal et environnemental. Sauver les déchets alimentaires de l’incinération pour les composter localement afin de nourrir les sols des maraîchers nous paraissait évident. Par cette boucle locale, nous participons également à la résilience alimentaire de notre territoire », estime Adrien Lanté, co-fondateur des Alchimistes Maine-et-Loire.

Depuis le mois de septembre et le lancement de leur activité, les deux entrepreneurs comptent plus d’une dizaine de clients (scolaire, restauration, épiceries, hôtels…). Ils valorisent notamment les déchets alimentaires du restaurant Le Bosquet et de l’emblématique entreprise de sirop angevine Giffard. Ils ont déjà vendu leur premier lot de compost à une ferme locale.

D’ici un an, les deux angevins aspirent à collecter 300 tonnes de déchets alimentaires sur tout le Maine et Loire. Ils souhaitent ouvrir leur première plateforme de compostage rapidement.