220 000 € pour soutenir les projets de jardins partagés et d’agriculture urbaine en Maine-et-Loire
Société

220 000 € pour soutenir les projets de jardins partagés et d’agriculture urbaine en Maine-et-Loire

Dans le cadre du plan de relance, la préfecture de Maine-et-Loire lance un appel à candidatures afin de soutenir des projets de jardins partagés et d’agriculture urbaine.

Jardin

L’Etat va allouer 17 millions du volet « agriculture » du plan de relance au soutien de jardins partagés et collectifs. Dans le Maine-et-Loire, 220 000 euros sont prévus pour soutenir les projets de jardins partagés et d’agriculture urbaine.

« En remettant l’alimentation au cœur des enjeux de notre société, la crise sanitaire a suscité un nouvel élan de nos concitoyens pour les circuits de proximité. Le développement de jardins associatifs et d’agriculture urbaine s’en est trouvé renforcé », explique la préfecture.

Un appel à projets est lancé depuis ce lundi 1er mars à destination des associations, collectivités territoriales (et leurs groupements) ainsi que des bailleurs sociaux.

« Tout en visant la production de produits consommables par les habitants, les projets attendus doivent répondre aux enjeux du développement durable, de transition agroécologique et climatiques, d’alimentation et de biodiversité. La participation des habitants à la vie du jardin (formations, conseils sur les bonnes pratiques, et dans la mesure où les exigences sanitaires liées au Covid-19 le permettraient, repas de quartier, expositions, projections etc.) et la gestion du site sont aussi attendus. Il s’agit de soutenir un lieu de vie ouvert sur le quartier avec des liens avec d’autres structures (associations de riverains, écoles, collèges et lycées, maisons de retraites, hôpitaux, centres sociaux, commerces de proximités, …), convivial, facilitant les rencontres entre générations et cultures diverses », détaille la préfecture de Maine-et-Loire.

Les aides sont accordées pour des investissements matériels (outils de jardinage, fourniture et pose d’équipements) et immatériels (prestations d’ingénierie, études de sols).

Plus d’informations sur le site internet de la préfecture ou en contactant la direction départementale des territoires à l’adresse suivante : ddt-sea@maine-et-loire.gouv.fr