Le Maine-et-Loire et la Ville d’Angers gagnent des habitants
Actualités

Le Maine-et-Loire et la Ville d’Angers gagnent des habitants

Les derniers chiffres de la population recueillis par l’Insee (Institut National de la Statistique et de Études Économiques) indiquent une hausse de la population du Maine-et-Loire et de la ville d’Angers sur ces cinq dernières années.

Population

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vient de publier les chiffres du recensement au 1er janvier 2015.

Au 1er janvier 2015, 3 718 512 personnes résidaient dans les Pays de la Loire, plaçant la région au 8e rang des régions métropolitaines. Entre 2010 et 2015, la population ligérienne a connu une augmentation de 147 015 personnes, soit une hausse de 0,8 % en moyenne par an sur cette période. Dépassant les 300 000 habitants pour la première fois, la ville de Nantes est la plus peuplée et la plus dynamique des Pays de la Loire.

Le Maine-et-Loire boosté par les naissances

Si le Maine-et-Loire rassemble 22 % des résidents de la région, il contribue seulement à hauteur de 17 % à l’augmentation de la population régionale. Le département gagne 24 395 habitants entre 2010 et 2015, l’équivalent d’une commune comme Sèvremoine.

Cette hausse démographique représente 4 880 personnes en moyenne chaque année, soit une progression de la population de 0,6 %. Ce rythme de croissance moins soutenu que celui de la région dans son ensemble, est légèrement supérieur à celui de la France métropolitaine et place le département au 26e rang. Cette croissance s’explique pour les trois quarts par le solde naturel et pour le quart restant par le solde migratoire.

Le dynamisme démographique est plus fort dans les communes de la grande couronne angevine ainsi que le long des axes routiers Angers-Laval et dans une moindre mesure le long des axes Angers-Cholet et Angers-Le Mans.
Maine-et-Loire

L’agglomération en augmentation

La communauté urbaine d’Angers Loire Métropole gagne 10 530 habitants entre 2010 et 2015. Outre Angers, quatre des 29 autres communes qui composent la communauté urbaine gagnent plus de 500 habitants sur cinq ans : Trélazé (+ 1 760), Avrillé (+ 880), Les Ponts-de-Cé (+ 790) et Saint-Barthélemy d’Anjou (+ 600). D’autres gains importants concernent 5 des 6 communes de Mauges Communauté.

Angers dans la moyenne

Le taux de croissance de la population d’Angers est identique à celui de la France Métropolitaine avec +0,5 % en moyenne chaque année. Entre 2010 et 2015, la ville d’Angers a gagné 3 950 habitants. Sur un an, entre 2014 et 2015, la préfecture du Maine-et-Loire, avec 151 520 habitants a connu une hausse de 464 personnes restant ainsi la 19e ville de France derrière Nîmes (-403), Dijon (+1 446) et Grenoble (-130).

Dans l’Ouest de la France, Nantes connaît un dynamisme remarquable avec une hausse de 5 353 habitants sur un an et de 18 412 entre 2010 et 2015. Rennes de son côté gagne 1 912 habitants en une année.

Méthode de calcul

Les chiffres que l’INSEE vient de publier sont ramenés au 1er janvier 2015 car ils sont calculés à partir des informations collectées lors des recensements de 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017. Ils sont ensuite ramenés à la date du milieu de la période.

La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune. Elle inclut les personnes sans abri ou résidant habituellement dans des habitations mobiles recensées sur le territoire de la commune ainsi que les détenus dans les établissements pénitentiaires de la commune.

La population comptée à part comprend certaines personnes dont la résidence habituelle est dans une autre commune mais qui gardent un lien de résidence avec la commune. Elle comprend, par exemple, les élèves ou étudiants majeurs qui logent pour leurs études dans une autre commune mais dont la résidence familiale est située sur le territoire de la commune ou les personnes résidant dans une maison de retraite située dans une autre commune mais qui ont conservé une résidence familiale sur le territoire de la commune.

La population totale est la somme de la population municipale et de la population comptée à part.

La campagne de recensement 2018 se déroulera du 18 janvier au 24 février, et concernera 7 104 logements sur l’ensemble du territoire municipal. Le recensement peut se faire par internet. Codes et identifiants sont fournis par les agents recenseurs. Angers demeure l’une des premières grandes villes de France pour le recensement par internet.

  • Ingride

    On était pas la 16e ville de France ? J’ai toujours entendu ça ?