La population augmente légèrement en Maine-et-Loire
Société

La population augmente légèrement en Maine-et-Loire

L’Insee a publié ce jeudi les nouveaux chiffres de la population française sur la période de 2011-2016. En Maine-et-Loire la croissance démographique se maintient. La ville d’Angers voit son nombre d’habitants progresser légèrement.

population

Au 1er janvier 2016, 3 737 632 personnes résident dans les Pays de la Loire. Avec + 0,7 % par an, le rythme de croissance de la population est supérieur à la moyenne nationale.

« La région n’échappe pas au ralentissement de la croissance démographique observé dans la majorité des régions françaises », rapporte l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques).

La Loire-Atlantique affiche un gain de population de 1,3 % par an en moyenne entre 2011 et 2016. Au contraire des autres départements, sa croissance ne cesse de s’accélérer. La Vendée, quant à elle, affiche une augmentation de population encore très soutenue (+ 0,9 % par an), mais en fort ralentissement. L’augmentation de la population, plus modérée en Maine-et-Loire (+ 0,5 %), connaît un léger ralentissement. Si la Sarthe et la Mayenne connaissaient une croissance démographique entre 2006 et 2011, ce n’est plus le cas entre 2011 et 2016.

810 934 habitants en Maine-et-Loire

Entre 2011 et 2016, le Maine-et-Loire a gagné 20 753 habitants. Cette croissance s’explique à 80 % par le solde naturel (différence entre les naissances et les décès). Si le département rassemble 22 % des habitants de la région, il contribue seulement pour 15 % à l’augmentation de la population régionale.

Entre 2011 et 2016, la population progresse de 0,5 % chaque année. Ce rythme, moins soutenu que celui de la région, est légèrement supérieur à celui de la France métropolitaine et place le département au 27rang. Néanmoins, la croissance de population ralentit légèrement par rapport à la période précédente, sous l’effet du ralentissement du solde naturel.

La grande majorité des communes du département (72 %) connaissent une dynamique positive entre 2011 et 2016. Toutefois, cette part a nettement baissé par rapport à la période 2006-2011 (84 %).

Un bilan mitigé pour Angers

Après avoir perdu 3 534 habitants entre 2006 et 2011, Angers en a gagné 2 426 entre 2011 et 2016. C’est le plus fort gain de population de Maine-et-Loire. Le taux de croissance d’Angers est toutefois modéré (+ 0,3 % en moyenne par an) et est en deçà des moyennes régionale et nationale. La ville d’Angers compte 151 229 habitants. Par rapport à 2015, dernier chiffre de référence, la ville enregistre toutefois une légère baisse de 291 habitants.

La population augmente dans l’agglomération

Quatre autres communes de l’agglomération angevine ont une augmentation importante de leur population : Trélazé (+ 1 840), Les Ponts-de-Cé (+ 928), Avrillé (+ 891), Saint-Barthélemy-d’Anjou (+ 609). Seule Sainte-Gemmes-sur-Loire perd des habitants (– 358). Au total, le pôle urbain d’Angers gagne 7 177 personnes en cinq ans. La population augmente aussi dans la couronne angevine : Le Lion-d’Angers (+ 801) et Loire-Authion (+ 601). Soulaines-sur-Aubance et Baracé ont, quant à elles, un taux de croissance annuel moyen supérieur à + 3 %. Au total, l’aire urbaine d’Angers gagne 15 368 habitants entre 2011 et 2016, soit 11 % de l’augmentation régionale.

  • Alou49

    Plutôt inquiétant pour Angers de voir la population baisser entre 2015 et 2016…

  • Ramon Gilet Jaune

    N importe quoi! En quoi c’est inquiétant…ya pas de travail en quantité et Bechu de la République en Marche ne fait pas grand chose pour activer plus de emplois dans la ville! C est une honte ce type copain de Philippe Édouard! On veut une Maison pour l’Emploi et des bureaux pour de l’ emploi tertiaire en quantité !!!!!