Carrefour Grand-Maine ouvert le dimanche : Force Ouvrière « rappelle son opposition »
Economie, En bref

Carrefour Grand-Maine ouvert le dimanche : Force Ouvrière « rappelle son opposition »

Grand Maine

CC Grand Maine

Depuis ce dimanche 30 juin, Carrefour Grand-Maine est ouvert le dimanche matin jusqu’à 12h30. Cette ouverture répond à la volonté du groupe Carrefour d’ouvrir l’ensemble de ses hypermarchés tous les jours de la semaine.

Cette décision a été prise suite à un référendum organisé auprès des salariés qui se sont majoritairement prononcés pour cette ouverture du dimanche matin.

Dans un communiqué, le bureau de l’Union Départementale Force Ouvrière du Maine-et-Loire « tient à rappeler son opposition résolue à l’ouverture des commerces le dimanche et dénonce la -méthode du référendum comme moyen pour obtenir l’aval des salariés. »

« Le refus du travail du dimanche, comme le refus des référendum organisés notamment par les ordonnances Macron pour contourner les organisations syndicales, sont des positions fortes de Force Ouvrière qui ont été en particulier réaffirmées aussi bien par le congrès confédéral que le congrès départemental qui se sont tenus en 2018. Pour l’UDFO 49, le dimanche doit rester un jour de repos pour tous les salariés. L’UDFO 49 du Maine-et-Loire poursuivra son combat contre l’ouverture des commerces le dimanche et contre la généralisation du travail le dimanche. », ajoute le syndicat.

  • Olivier FARGETTON

    Le gec49 considère comme un non événement ces
    annonces d’ouvertures dominicales et de « livraison deux heures » dans la
    grande distribution et trouve assez cocasses les réactions du Président
    de la CCI49 qui parle du grand capital alors qu’il soutient et
    représente le « grand commerce » et à passé depuis longtemps par pertes et
    profits les commerçants indépendants de centre-ville…

    Si les acteurs du grand commerce ont décidé de se
    cannibaliser grand bien leur fasse. Je rappelle que jamais personne n’a
    pleuré lorsque ce même grand commerce a détruit les emplois et les
    commerçants indépendants.

    Le gec49 se félicite et se réjouit de ces
    recompositions et ces adaptations auxquelles nous assistons depuis
    quelques temps, qui redonnent de la crédibilité au commerce de nos
    centre-villes et centres-bourgs lorsqu’il en reste et nous appelons les
    consommateurs à réfléchir à leurs choix.

    Mais nous renouvelons aux élu-e-s et décideurs en
    tous genres notre proposition pour redonner de l’intérêt à nos
    centres-villes et centres-bourgs: une enseigne qui souhaite s’installer
    sur un territoire, elle choisit le centre ou la périphérie, mais pas les
    deux. C’est simple, efficace et au moins les élu-e-s feraient leur
    travail !

    A bon entendeur…

    Olivier Fargetton

    Président du G.E.C. 49

    Le Groupement d’ Entente du Commerce de La Maine-et-Loire, depuis 1937.

    Rendre possible le souhaitable

    – Quelle ville voulez-vous être ? Créer la ville qu’on veut. Ce qui fait une belle ville, ce sont les gens.