Caché au cœur d’Angers, un bar clandestin ouvre ses portes
Commerce

Caché au cœur d’Angers, un bar clandestin ouvre ses portes

Ce mercredi 16 octobre ouvre dans le centre-ville d’Angers un « bar clandestin » caché derrière une vitrine d’un des nombreux commerces angevins.

Bar clandestin

Les frères Gareau déjà à la tête du Gustave ouvre le Garry’s Bar.

Dans une rue du centre-ville d’Angers, une nouvelle boutique vient de faire son apparition. Vitrine en place et enseigne posée, les clients qui pousseront la porte ne viendront ici que pour l’arrière-boutique. Afin d’y accéder, il faudra disposer d’un code d’accès qui changera chaque mois puis passer à travers une armoire. Une fois toutes ces étapes franchies, les angevins pourront découvrir le fameux bar clandestin.

Très tendance dans les grandes villes, ce type d’établissement fait référence aux années 20 et 30, lors de la Prohibition, une période au cours de laquelle la vente d’alcool était interdite aux Etats-Unis. Pour contourner cette interdiction, les adresses des bars clandestins se passaient sous le manteau et le patron demandait à ses clients de parler doucement afin de ne pas attirer l’attention. Pour cette raison, ces lieux étaient également appelés « speakeasy ».

Derrière ce concept original se cache la famille Gareau dont deux des frères tiennent « Le Gustave » place Hérault. Fréquentant des bars clandestins, très peu présents dans l’Ouest de la France mais à la mode dans les grandes villes, Nicolas, Stéphane et François ont eu l’idée d’ouvrir le Garry’s Bar à Angers.

Un retour dans les années 20

Ouvert du mercredi au dimanche soir, de 18 heures à 2 heures du matin, les clients pourront choisir parmi 130 spiritueux et une large gamme de cocktails. Des planches de fromages, de charcuteries mais également des mets raffinés seront à la carte. En complément, les gérants proposent une cave à cigares avec un fumoir. Pour accueillir les clients, Nicolas, François et Stéphane seront vêtus d’habits d’époques.

« Même si ce n’est pas obligatoire, nous invitons les gens à jouer le jeu et venir habiller comme dans les années 20 », explique Stéphane Gareau.

De nombreuses animations seront proposées régulièrement dans le bar avec la venue de barbiers, cireurs de chaussures, tatoueurs ou encore maquilleuses. Les prestations seront offertes aux clients grâce à un partenariat passé entre commerçants. Des comédiens proposant de la comédie burlesque viendront également surprendre les clients tranquillement installés à siroter leur cocktail.

La décoration années 20 a été trouvée par Jean-Pierre, le père de la fratrie, dans des vides greniers, chez des antiquaires et brocanteurs.

Inscription, adresse et code par internet

Si le lieu est encore tenu secret, l’annonce de l’ouverture imminente d’un bar clandestin a attiré de nombreux curieux. Plus de 1 500 personnes se sont inscrites depuis le site internet. La foule attendue ce soir devra probablement patienter puisque le Garry’s Bar ne peut accueillir que 130 clients maximum. Pour ceux qui souhaiteraient jouer encore un peu plus le jeu de la discrétion, la famille Gareau propose la privatisation d’une salle cachée derrière une bibliothèque.

Pour accéder à ce nouvel établissement, il suffit de s’inscrire sur le site internet du Garry’s Bar.