A Angers, le prix de l’immobilier en forte hausse
Economie

A Angers, le prix de l’immobilier en forte hausse

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, le prix de l’immobilier à Angers a progressé de 6,3 % sur un an atteignant ainsi les 2 308 € du m². L’hyper-centre et la Doutre restent les quartiers les plus plébiscités.

Angers

Angers attire de plus en plus et ce n’est pas sans conséquence sur le marché de l’immobilier. Ainsi, sur l’année, le prix de l’immobilier dans la préfecture du Maine-et-Loire a progressé de 6,3 %. Cette tendance est également valable pour les villes voisines comme Rennes (+11,3 %), Nantes (+4 %) ou encore Tours (+2,9 %).

Avec un prix qui atteint désormais 2 308 € du m², Angers reste encore en dessous de la moyenne nationale pour un logement dans l’ancien (3 427 €/ m²).

L’hyper-centre, la Doutre et la gare attirent

Les données récoltées par le baromètre LPI-SeLoger démontre que l’hyper-centre d’Angers et la Doutre sont particulièrement recherchés par les candidats-acquéreurs. La demande y est ainsi supérieure à l’offre disponible ce qui a pour conséquence de faire grimper en flèche les prix dans ces quartiers.

Sur l’ensemble de la ville, la marge de négociation pour un appartement est de 5,1 %. Pour une maison, elle atteint 6,6 % du prix de vente.

Le secteur de la gare reste incontournable pour ceux qui travaillent à Paris et vivent à Angers. Les transactions dans ce quartier peuvent se faire en seulement quelques jours.

La périphérie d’Angers a la cote

Pour ceux qui ont un budget un peu moins conséquent ou qui souhaitent un jardin plus grand, certaines villes de l’agglomération telles que Bouchemaine, Beaucouzé, Trélazé, Saint-Barthélémy-d’Anjou, Les Ponts-de-Cé ou encore Avrillé attirent de plus en plus les acheteurs.

tarif agglo

  • PierreBk

    Le prix de la réussite… Il ne faudrait toutefois pas « faire une Bordeaux »