Une consultation sur le stationnement à Angers
Transport

Une consultation sur le stationnement à Angers

Comme toutes les grandes villes françaises, Angers n’échappe pas aux problèmes de stationnement. Lors du conseil municipal de lundi soir, la ville a annoncé le lancement d’une consultation autour du stationnement.

Stationnement

Angers.Villactu.fr

A partir du jeudi 6 décembre, la ville d’Angers va lancer des assises du stationnement qui dureront jusqu’au mois de février 2019. Elles débuteront par une réunion publique organisée salle Claude Chabrol. Cette consultation populaire a pour objectif de recueillir les attentes et les besoins des usagers. Des ateliers participatifs se dérouleront en janvier et février 2019 « pour aboutir à une dizaine de mesures concrètes », indique Jean-Marc Verchère, adjoint à la politique de proximité, à la gestion de la voirie, au stationnement et aux bâtiments.

Une réunion publique clôturera les assises au début du printemps afin de présenter les mesures prises par la municipalité.

Une hausse de fréquentation des parkings du centre-ville

A l’occasion du conseil municipal de lundi soir, les chiffres de stationnement entre septembre 2017 et août 2018 ont été présentés. Au total, 1 9212 808 tickets ont été comptabilisés sur la période, soit une hausse de 2 % sur une année. Un chiffre en hausse de 40 % par rapport à 2014.

Les parkings entourant la gare (Haras, Marengo, St-Laud 1 et St-Laud 2), cumulent 296 533 tickets sur cette période. Une légère baisse par rapport à la même période de l’année passée (300 000). Celle-ci s’explique notamment par les nombreux jours de grève à la SNCF entre avril et juin dernier.

Entre septembre 2017 et août 2018, le nombre de tickets de stationnement sur voirie est en baisse, passant de 2,4 millions en 2014 à 2,1 millions. Cette baisse s’explique en partie par la gratuité de certaines places dans les secteurs de la Rochefoucault (395 places), les boulevards Ayrault-Carnot (60-70 places) et le parking du Quai (180 places).

De nouvelles pratiques

Depuis 2017, le paiement par mobile grâce à l’application PayByPhone est en hausse. Désormais, 15 % des paiements pour stationnement se font grâce au smartphone dans la ville d’Angers.

Les forfaits résidents ont de leur côté connu une hausse de 112 % en zone verte, en partie grâce à la nouvelle tarification entrée en vigueur à l’été 2016 qui passe le tarif des forfaits résidents à 100 euros par an.

Suite à la réforme du stationnement entrée en vigueur le 1er janvier 2018, le forfait de post-stationnement (FPS) qui remplace l’amende pour infraction au stationnement payant, enregistre une baisse du nombre d’infractions. Entre janvier et août 2018, 29 438 Forfaits Post-Stationnement (FPS) été émis, contre 49 954 amendes sur la même période en 2017.

  • Isto

    Il faut selon moi réduire les places de stationnement dans l’hyper centre, exemple : place Imbach pour rediriger les gens vers les parkings comme La Rochefoucauld, Lelerc, le Quai. Faut juste que les gens réapprennent à se garer et marcher 10 minutes plutôt que de se mettre devant le magasin.

  • Ramirez d’Algérie

    Pourquoi réduire les places place de stationnement.? c’est idiot et pourquoi pas interdire aussi toutes les voitures, les bus et les vélos comme on sera tranquille pour 36 000 ans ! hein..! Tout se passe très bien mais sauf que la ville et son maire Béchu qui adore tronçonner les arbres sans même demander son avis ou un seul avis à la population angevine, veut faire du business comme on dit en français sur le dos des places de parking voilà tout ! Qu’on arrête de nous la jouer démocratie participative pour certains sujets et pour d’autres les angevins on leur demande rien bien évidemment!
    C’est toi Isto qui va payer les places de parkings souterrains pour nous tous sans doute !? et pourquoi pas un quota citoyen de place de stationnement gratuites tiens..? Les citoyens ont droit aussi à plus de respect et qu’on arrête de faire disparaitre des places de parking alors que la vie se passe très bien aussi comme cela ! Quand on coupe des arbres c’est qu’il y a des projets d’expropriation derrière, cela se voit dans d’autres villes et quand on fait disparaitre les places de parking c’est qu’on souhaite que les citoyens casquent également en leur infligeant du désordre! Quand on cherche une place désormais c’est comme à Paris, on ne trouve pas de place et non on a pas envie de payer tout le temps…YEN A MARRE DE PAYER ET DE PAYER ET DE PAYER;;; c’est comme le prix de gasoil, on en a marre de casquer..on ne s’appelle pas tous Rockefeller et oui on a le droit de prendre une voiture pour faire vivre le commerce ou pour toute autre démarches…!
    Pourquoi les places « municipales » de stationnement seraient elles la seule propriété de la municipalité….? Pourquoi toujours vouloir faire payer les citoyens….?! Au nom de quelle logique abrutie..et pourquoi dans les villes ne pourrait on pas avoir et des places citoyennes gratuites et de l’autre des places municipales payantes….!! On le voit bien à Paris par exemple…dans chaque arrondissement toutes les places gratuites ou le peu de places gratuites, ont disparu tout simplement sans aucun respect pour les habitants et chacun est obligé de payer du coup. Pourquoi pas des places gratuites et des place payantes côte à côte avec un quota réservé aux citoyens et un quota protégé indéboulonnable pendant des années surtout pour tous. Voilà je suis pour la diversité pour tous que de toujours faire casquer les mêmes habitants sans rien leur devoir alors qu’on se sert bien largement des impôts qu’on leur soutire sans vergogne !