Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets. » Se connecter ou » Créer un compte

Quelle place pour Angers entre Nantes et Rennes ?

J'ouvre une discussion qui existait dans l'ancien forum sur la place qu'Angers doit avoir entre Nantes qui attire de plus en plus, notamment les cadres et Rennes qui fait preuve de dynamisme également.

Comment Angers peut arriver à exister entre ces deux villes ?

Selon une étude récente :

On voit clairement Nantes qui s'impose à l'Ouest avec Rennes à côté et étonnamment Brest ! Les angevins devraient poursuivre malheureusement leur migration vers Nantes pour trouver du travail.

Il faut quand même noter que la dernière entreprise réellement créatrice d'emploi arrivée à Angers est Scania en 1992 ! Rien depuis à part des pertes d'emplois.

La seule solution aujourd'hui pour s'imposer c'est l'emploi. Les gens ne viennent pas forcément dans une ville parce qu'elle leur plaît mais parce qu'il y a du travail. Des villes comme Le Havre, Caen, Nancy, Metz ont pas mal d'habitants pas parce que la ville fait rêver ou le climat mais parce qu'il y a du travail ou que tu es né là bas.

A Angers depuis l'implantation de Scania dans les années 90 avec ses 400 salariés il y a rien eu d'autres à part des entreprises qui ont fermé comme Bull, Packard Bell, Thyssen en ce moment etc. Beaucoup plus de destruction que de nouveaux emplois. Résultats : les gens vont là où c'est dynamique et pas trop loin (en plus c'est pas vilain), donc Nantes bien souvent. Certains restent vivre malgré tout à Angers et fait aller-retour chaque jour.

Il faut absolument arriver à faire venir de jeune entreprise qui vont se développer et créer 100/200 emplois dans les années à venir.

J'avais vu un reportage sur Nantes dans Capital qui montrait comment la ville attirait des entreprises de l'Île-de-France. Il y a carrément une équipe qui est dédiée à aller les voir à Paris, venter les mérites de la ville de Nantes, leur faire visiter Nantes, des locaux, leur faire des propositions financières intéressantes etc. Résultat Nantes a souvent des entreprises qui arrivent avec une centaine de salariés à la clé. Au bout d'un moment c'est un cercle vertueux.

Citation de maxim le 21 décembre 2017, 10 h 58 min

La seule solution aujourd'hui pour s'imposer c'est l'emploi. Les gens ne viennent pas forcément dans une ville parce qu'elle leur plaît mais parce qu'il y a du travail. Des villes comme Le Havre, Caen, Nancy, Metz ont pas mal d'habitants pas parce que la ville fait rêver ou le climat mais parce qu'il y a du travail ou que tu es né là bas. A Angers depuis l'implantation de Scania dans les années 90 avec ses 400 salariés il y a rien eu d'autres à part des entreprises qui ont fermé comme Bull, Packard Bell, Thyssen en ce moment etc. Beaucoup plus de destruction que de nouveaux emplois. Résultats : les gens vont là où c'est dynamique et pas trop loin (en plus c'est pas vilain), donc Nantes bien souvent. Certains restent vivre malgré tout à Angers et fait aller-retour chaque jour. Il faut absolument arriver à faire venir de jeune entreprise qui vont se développer et créer 100/200 emplois dans les années à venir. J'avais vu un reportage sur Nantes dans Capital qui montrait comment la ville attirait des entreprises de l'Île-de-France. Il y a carrément une équipe qui est dédiée à aller les voir à Paris, venter les mérites de la ville de Nantes, leur faire visiter Nantes, des locaux, leur faire des propositions financières intéressantes etc. Résultat Nantes a souvent des entreprises qui arrivent avec une centaine de salariés à la clé. Au bout d'un moment c'est un cercle vertueux.

Pour ça il faudrait une vraie dynamique entre l'ensemble des organismes, associations etc. Que chacun tire dans le même sens. J'ai l'impression que c'est mieux mais on n'est effectivement très loin de ville comme Nantes. La Cité des Objets connectés n'a pour le moment aucune véritable retombée en terme d'emploi.

La seule bonne nouvelle c'est l'arrivée d'une nouvelle école, l'ISTOM à Belle-Beille avec presque 700 personnes si on compte les salariés et les étudiants mais il ne faudrait pas non plus qu'Angers souffre de "trop d'étudiants". Parce ce sont des personnes qui ne resteront pas à Angers après et qui rendent la ville (involontairement bien sur) vide pendant les vacances.

Le tribunal de justice de nantes demande à la garde des sceaux qu une cour d' appel regional se crée a Nantes.

Actuellement Nantes est rattaché a la cour d' appel de Rennes , la roche sr yon a celle de Poitiers et celle d' Angers gère le Maine et loire , Mayenne et Sarthe.

Encore cette envie de tous regrouper a Nantes.!!!

C'est pas totalement incohérent non plus. Nantes est la préfecture de la Région, donc elle récupère tout ce qui est gestion. Comme l'hôtel départemental est à Angers bd Foch et pas à Cholet...

Que d'imprécisions dans ces quelques lignes précédentes

1) c'est le barreau de Nantes et non le tribunal qui demande une cour d'appel à Nantes pour les pays de la Loire

2) une cour d'appel n'est pas un centre de gestion. Elle rend la justice au plus près des citoyens, d'où les 35 cours d'appel actuelles en France. Angers peut profiter pour une fois pleinement de sa centralité dans la région pour garder voire conforter le pôle judiciaire de la cité en élargissant son périmètre actuel (49 53 72) à la Vendée.

Sur ce point, il est probable de toute manière que la  cour d'appel  de Rennes conserve dans son ressort le 44, ce qui limite les risques pour Angers.

 

Je suis complètement opposé à l'avis de Florian. Ce n'est pas parce que Nantes est capitale de région, que toutes les administrations régionales doivent forcément siéger dans cette ville. Je suis ravi que la direction régionale de la caisse des dépôts soit localisée à Angers. La décentralisation ne doit pas mener à une concentration des organisations dans une seule ville quand bien même elle pèse plus que les autres. Nantes se développe très bien et n'a pas besoin d'emploi public supplémentaire pour exister contrairement à d'autres territoires.