Le passage à 80 km/h  dans le Département se prépare
Transport

Le passage à 80 km/h dans le Département se prépare

À compter du 1er juillet, la circulation sera limitée à 80 km/h sur une partie des 4 860 km du réseau de routes départementales. Qu’est-ce-qui va changer ? Comment le Département se prépare ? Quel coût pour ces changements ? Toutes les réponses à vos questions.

80 km

MAXPPP, Jérémie Fulleringer

Que dit la Loi ?

En dehors des agglomérations, la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires à double sens (« bi-directionnelles »), sans séparateur central, va être réduite de 90 à 80 km/h.

Cette mesure, prise par l’État, s’applique officiellement à partir du 1er juillet 2018. Elle s’impose aux gestionnaires de voirie… donc au Département de Maine-et-Loire, qui gère les routes départementales.

En Maine-et-Loire, qu’est-ce-qui change ?

Le réseau à 2×2 voies, pour sa part, n’est pas concerné par la mesure (près de 150 km). Concrètement, il sera toujours possible de rouler à 110km/h sur les 2×2 voies à chaussée séparée avec terre-plein central comme sur les axes Angers-Rennes, Brissac-Doué, Cholet-Beaupréau ou sur certains tronçons entre Saumur et Cholet (déviations de Vezins, Coron notamment).

En revanche, il faudra lever le pied et réduire sa vitesse de 10 km/h sur toutes les routes à double sens sans séparateur central (terre-plein ou barrière).

Le Maine-et-Loire, qui a réalisé ces dernières années d’importants investissements, a développé des 2×2 voies mais aussi maintenu des créneaux de dépassement sécurisés sur les routes à 3 voies (Seiches – Durtal, Angers – Ancenis, Neuillé – Vézins, Cholet – Maulévrier, Vihiers – Doué-la-Fontaine, Longué – Beaufort).

La Loi offre la possibilité au Département de maintenir la vitesse maximale à 90 km/h, dans le sens à deux voies, sur ces routes. C’est le choix du Département de Maine-et-Loire concernant les créneaux de dépassement d’une longueur supérieure à 300 mètres.

210 panneaux à installer

50, 80, 90 ou 110 km/h ? Pour aider les conducteurs à y voir plus clair, l’État demande aux Départements d’installer des panneaux en amont des radars de contrôle.

Le Maine-et-Loire a aussi décidé d’installer des panneaux sur les tronçons à 2×2 voies, en fin de sections, et en fin des zones de dépassements, sur les tronçons à 3 voies, pour indiquer la vitesse maximale autorisée.

Avec les sections à trois voies, ce sont en tout 210 panneaux que le Département de Maine-et-Loire va devoir implanter ou changer, pour un coût estimé entre 25 000 et 30 000 euros. L’État s’est engagé à prendre en charge ces opérations.

Si le changement des panneaux en amont des radars et en fin de tronçon à 2×2 voies sera effectué dès le vendredi 29 juin, les panneaux sur les routes à trois voies seront installés au cours de l’été.

Et les radars ?

Les radars automatiques seront-ils réglés sur 80km/h dès le 1er juillet, ou y aura-t-il une période de tolérance ? À ce jour, cette information n’a pas été communiquée par l’État, gestionnaire de ces radars.

Et les camions ?

Nous sommes nombreux à nous interroger sur la capacité de doubler des poids-lourds lorsque nous circulerons à l’avenir sur une route limitée à 80 km/h. La limitation de 80 km/h s’appliquera bien aux camions, comme les automobiles, de fait qu’en réalité si le poids lourd roule à 80 km/h, il n’existe pas d’enjeu de dépassement, tous les véhicules progresseront à la même vitesse.

Le choix effectué par le Département de maintenir à 90 km/h les créneaux de dépassement permettra cependant, à certains endroits, de doubler en toute sécurité lorsque c’est nécessaire.