Cœur de Maine, patinoire, Centre de congrès : les inaugurations approchent
Urbanisme

Cœur de Maine, patinoire, Centre de congrès : les inaugurations approchent

A un an des élections municipales, RCF Anjou a reçu hier Christophe Béchu pour évoquer son bilan mais également l’avancée des différents chantiers en cours. Le maire a dévoilé les dates des inaugurations à venir.
Coeur de Maine

Invité ce mardi 3 mars par RCF Anjou, Christophe Béchu a fait le point sur les différents chantiers en cours au sein de la ville d’Angers.

Centre de congrès

Le maire d’Angers a rappelé que la date du 3 mai avait été choisie pour l’inauguration du centre de congrès. Une date symbolique qui correspond à la naissance de l’ancien maire Jean Monnier, qui donnera son nom au bâtiment.

Cœur de Maine

Le projet Cœur de Maine sera inauguré le samedi 29 juin avec de nombreuses festivités prévues pendant l’été.

« La couverture des voies avec la création de l’esplanade, va permettre de profiter d’un espace sur lequel le bruit va être divisé par trois. Par ailleurs, j’aurai l’occasion au mois d’avril de présenter le projet complémentaire dénommé « Rives Vivantes ». Il consiste à assurer un cheminement piétonnier et de circulation douce depuis la Baumette jusqu’au pont de Segré, que nous allons rendre piétonnier et cyclable dans la deuxième partie de l’année ».

La nouvelle patinoire

L’inauguration de la nouvelle patinoire et du parc aura lieu le vendredi 13 septembre.

« Au début du mois de septembre, la voie qui traverse le marché d’intérêt national (MIN), va permettre d’avoir un nouveau moyen de rejoindre le centre-ville depuis les voies sur berges. Depuis l’hyper-centre, il sera possible d’accéder au nouveau parc qui fera plus de cinq hectares. »

Imagine Angers

Les permis de construire des six projets retenus dans le cadre d’Imagine Angers vont prochainement être déposés a annoncé le maire.

« Nous avons engagé l’année dernière la modification des règles d’urbanisme qui seront adoptées dans quelques jours. À l’issue de ça, les premiers permis de construire seront déposés. Celui de l’immeuble en terre crue sur les Hauts-de-Saint-Aubin est toujours en réflexion. Il pourrait voir le jour sur une parcelle adjacente à celle prévue au départ », explique Christophe Béchu.

Réécouter l’émission

  • Marc

    Il est quand même dommage d’avoir joué si petits bras pour le projet cœur de Maine. On parlait d’un boulevard urbain, on se retrouve avec un périph un peu plus verdoyant… Un vrai boulevard, c’est des trottoirs, des pistes cyclables, des passages piétons…