Une rentrée étudiante un peu moins coûteuse
Economie

Une rentrée étudiante un peu moins coûteuse

Comme chaque année, la Fédération étudiante des associations angevines (Fé2A) publie son enquête sur le coût de la rentrée étudiante à Angers. En 2018, la rentrée universitaire à Angers connaît une baisse de près de 6 %  après des années d’augmentation.

Université d'Angers

Université d’Angers

Lors de la dernière rentrée scolaire, la Fé2A avait constaté une augmentation de 2,15 % des frais par rapport à l’année 2016 pour atteindre un total de 2 192 euros. Le coût moyen de la rentrée pour un étudiant primo-entrant en licence à l’Université d’Angers est ainsi en baisse de près de 6 % cette année. Il faut toutefois pour un étudiant débourser 2 063 euros selon la Fédération étudiante des associations angevines.

La suppression du régime de sécurité sociale étudiant, qui allège de 217 € les frais de cotisation qui l’accompagnait permet aux étudiants de faire quelques économies.

« Cette réforme demandée depuis longtemps par la FAGE et son réseau, dont la Fé2A, est à inscrire au tableau des réussites de la représentation étudiante. Cependant, cette réforme n’est pas sans conséquence et l’on constate une augmentation exceptionnelle des tarifs des complémentaires santé étudiantes. Un fait qui ne peut qu’inquiéter lorsque l’on sait que la santé est le premier pôle délaissé par les étudiant(e)s faute de moyens », estime la Fé2A. Le tarif des complémentaires santé ont augmenté de 23 % depuis septembre 2017.

Ce gain est toutefois moindre en raison de la Contribution Vie Etudiante et Campus (CVEC) d’un montant de 90 euros. Cette contribution a pour but de renforcer l’accès aux services de vie étudiante, tels que les bibliothèques universitaires ou les systèmes de restauration CROUS par exemple. Les étudiants boursiers seront remboursés, à partir du mois de septembre, de cette cotisation.

La CVEC, collectée et redistribuée par les CROUS, a pour vocation le développement des actions des services de santé universitaire, l’accompagnement social des étudiants, l’accès au sport et à la culture pour tout étudiant.

En 2018, les frais de vie courante, mensuels et récurrents, d’un étudiant angevin s’élèveront en moyenne à 955,75 € par mois, soit 3,7 % de moins que l’an passé selon la nouvelle méthodologie de la Fédération.

La Fé2A précise que l’un des pôles de dépense les plus conséquent de la vie courante d’un étudiant est celui lié aux transports. Actuellement à Angers un étudiant souhaitant s’abonner de manière
illimitée aux transports en commun afin de pouvoir effectuer ses trajets quotidiens vers son lieu d’étude ou de stage, doit débourser la somme de 268.80€ soit 22.40€ chaque mois.

« La Fé2A exige depuis longtemps la création d’un tarif étudiant chez Irigo la tarification actuelle étant basée sur l’âge et non sur les ressources. En effet, le tarif est le même pour tout jeune de moins de 26 ans quel que soit son statut. »

La Fé2A souligne également l’augmentation lors de cette rentrée des frais d’agence de 9,09 %

Au niveau des bonnes nouvelles, l’enquête démontre une baisse (14 euros) des frais d’inscription en licence à l’Université, le gel du ticket restaurant universitaire et le renouvellement du pack de bienvenue de la part de la mairie d’Angers, représentant une économie de plus de 250 euros dans divers domaines (cinéma, sport, théâtre, etc.).

  • Paul

    C’est sans compter tous les frais de la vie courant qui augmente comme l’essence… Au final c’est encore plus coûteux !