Une manifestation contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques
Société

Une manifestation contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques

L’association « Liberté Egalité Animale 49 » organise une manifestation ce samedi devant le cirque Beautour, installé sur l’esplanade du Quai jusqu’au 6 janvier prochain. LÉA49 entend dénoncer l’exploitation des animaux dans les spectacles et souhaite que la ville d’Angers interdise la venue de cirques avec animaux.

LEA 49

LEA 49

Depuis le samedi 22 décembre et jusqu’au 6 janvier, la ville d’Angers accueille dans le cadre des Soleils d’Hiver le cirque Fantasia-Beautour, esplanade Dumesnil, le long du théâtre Le Quai. Ce cirque propose jonglerie, acrobaties, magie et spectacles d’animaux. C’est ce dernier point qui dérange l’association angevine « Liberté Egalité Animale 49 » qui compte environ 200 membres.

Elle appelle à une manifestation ce samedi 29 décembre à partir de 14 heures devant le cirque afin « d’informer les passants sur la maltraitance que les animaux sauvages subissent », explique Mickaël Auger, Président de l’association qui milite contre toute forme d’exploitation animale et promeut l’éthique de vie végan et l’antispécisme. « Même s’il n’y a pas de maltraitance directe, un éléphant seul dans une cage qui se balance n’est pas heureux. C’est un animal qui est fait pour vivre avec ses congénères. »

En 2 ans, il s’agit de la troisième mobilisation contre la présence de cirques avec animaux sur Angers de la part de cette association.

« Nous avons rencontré à trois reprises Stéphane Pabritz, élu de la ville d’Angers, afin de présenter un dossier très renseigné sur la maltraitance subit par les animaux sauvages dans les cirques, loin de leurs besoins naturels. Nous avons également présenté différentes initiatives, telles que le cirque Plume qui n’utilise pas d’animaux ou André-Joseph Bouglione, ancien dompteur qui dénonce aujourd’hui l’exploitation des animaux dans les cirques. Il est temps que le maire d’Angers est le courage politique de ne plus cautionner cette pratique moyenâgeuse », ajoute Mickaël Auger.

Une pétition de presque 20 000 signatures

En marge de cette manifestation, LÉA49 a lancé une pétition en ligne qu’elle remettra au maire d’Angers, Christophe Béchu, le 15 janvier 2019. A ce jour, plus de 18 000 personnes ont signé cette pétition demandant l’interdiction des cirques avec animaux sur le territoire d’Angers.

Selon un récent sondage IFOP réalisé pour le compte de 30 Millions d’Amis, 67 % de la population française se dit favorable à l’interdiction de la présence des animaux sauvages dans les cirques.

« Aujourd’hui, plus d’une centaine de villes n’autorisent plus les cirques avec animaux. Les animaux ne sont pas des clowns, il est temps que la ville d’Angers en fasse de même », espère le Président de l’association.

Reconnue d’intérêt générale depuis 2015, « Liberté Egalité Animale 49 » se présente comme « un mouvement citoyen ». Elle lutte également contre l’expérimentation animale, la corrida, la fourrure ou le foie-gras et propose occasionnellement des ateliers de cuisine pour découvrir le véganisme. LÉA49 intervient dans les écoles ou lors de colloques à l’Université d’Angers.

  • Seb

    Je soutiens à 100 % cette manifestation. Il y a encore des gens en 2018 capables de croire qu’un lion est heureux en cage, transporter à travers toute l’Europe, entraîné à coup de fouet, à sauter à travers des cerceaux en feu ? Ne parlons pas des éléphants, des singes, des zèbres etc. etc. Leur place est dans leur milieu naturel !

    Et que l’on arrête avec l’excuse de « oui mais ils sont toujours mieux que tuer par des braconniers » que j’entends souvent ou encore « ils ont été élevés pour ça ».

    Non, ce n’est pas mieux que d’être tuer par des braconniers, il veut lutter contre ! Et s’ils sont élevés pour ça il faudrait peut-être penser à arrêter !