Métam sodium : le préfet de Maine-et-Loire prolonge sa suspension jusqu’au 31 décembre
En bref, Santé

Métam sodium : le préfet de Maine-et-Loire prolonge sa suspension jusqu’au 31 décembre

Champs

Le Préfet de Maine-et-Loire a décidé ce jeudi 25 octobre de prolonger la suspension de l’utilisation du métham sodium jusqu’au 31 décembre 2018.

« Suite à trois épisodes d’intoxications liés à l’utilisation de pesticides à base de métam sodium, survenus en Maine-et-Loire, entre le 28 septembre 2018 et le 12 octobre 2018, Bernard Gonzalez, Préfet de Maine-et-Loire, a été amené à prendre, ce même 12 octobre, un arrêté de suspension de l’utilisation de ce produit dans le département », indique la préfecture dans un communiqué.

« Cette décision a été prise à des fins conservatoires, dans le souci premier de préserver la santé publique. Elle a été motivée par les conditions météorologiques exceptionnellement chaudes et sèches inappropriées pour l’utilisation du produit couplées à de mauvaises pratiques agricoles manifestes constatées dans les trois cas. Elle a été prise pour une durée de dix jours à compter de l’entrée en vigueur de l’arrêté soit jusqu’au 26 octobre 2018. Depuis la publication de l’arrêté, la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt a procédé au contrôle de l’ensemble des 24 exploitants utilisant le pesticide, afin que le Préfet puisse disposer d’une vision précise du niveau d’appropriation des règles d’utilisation du métam sodium, définies par l’arrêté préfectoral du 20 janvier 2017. »

« Aujourd’hui, considérant :

– la mauvaise maîtrise des techniques liées à l’utilisation du métam sodium et le non-respect de la réglementation en vigueur ;

– la faible évolution des conditions météorologiques dans le département ;

– la saisine par le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) qui doit se prononcer sur la phyto-pharmaco-vigilance liée aux cas survenus en Maine-et-Loire ;

Bernard Gonzalez, Préfet de Maine-et-Loire, décide de prolonger jusqu’au 31 décembre 2018 la suspension de l’utilisation du métam sodium en Maine-et-Loire », conclut la préfecture de Maine-et-Loire.

  • bernarde

    bonne décision car les serres horticoles surtout constituent un milieu fermé, aux conditions climatiques favorisant l’apparition de problèmes liés à l’utilisation de produits phytosanitaires, non seulement lors de l’application du traitement comme dans tout secteur agricole, mais aussi de façon plus méconnue, car les molécules persistent dans l’air après traitement, notamment les fumigants utilisés pour stériliser le sol comme ici. Cette fumigation laisse des vapeurs très toxiques pour les plantes et les mammifères : meilleure prévention des risques professionnels du maraîchage et pour le voisinage ! : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=438