Le Maine-et-Loire 100 % fibré en 2022
Actualités

Le Maine-et-Loire 100 % fibré en 2022

La carte du déploiement du très haut débit numérique en Maine-et-Loire a été dévoilée vendredi 16 mars, scellant ainsi le partenariat entre le syndicat mixte Anjou numérique et le délégataire de service public TDF. D’ici à 2022, la totalité des habitants du Maine-et-Loire aura un accès à Internet en très haut débit. Ce projet d’aménagement marquera le plus grand chantier d’infrastructures depuis des décennies dans le département.

fibre Maine-et-Loire

L’objectif du plan de déploiement a été présenté en fin de semaine dernière. 220 000 foyers, entreprises et collectivités vont être reliés à la fibre optique entre la fin 2018 et 2022. Au terme d’un vaste chantier qui verra la création d’un réseau de 13 000 km de fibre, une même qualité de connexion Internet sera assurée en tout point du Maine-et-Loire, permettant à chacun d’accéder à de nombreux services.

Même si pour la loi, l’accès à Internet n’est pas un service public obligatoire, le Département de Maine-et-Loire a décidé de construire un vrai réseau public de l’Internet à très haut débit, quel que soit le degré d’éloignement des habitations. Au cœur du projet de mandature du Département, Anjou 2021, réinventons l’avenir, « cet engagement est le fruit d’une volonté et d’un refus, celui de voir s’instaurer un département à deux vitesses entre citadins et ruraux, souligne Christian Gillet, président du Département. Nous avons considéré qu’en tant que garant des solidarités humaines et territoriales, il en allait de notre responsabilité ».

Après avoir investi 65 M€ à partir de 2002 dans le cadre du réseau Melisa, le Département et les établissements de coopération intercommunale ont créé en 2015 le syndicat mixte Anjou numérique pour porter le projet de déploiement du très haut débit numérique sur l’ensemble du territoire.

Au terme d’un appel à candidatures de plusieurs mois, Anjou numérique vient d’attribuer le marché à TDF pour la construction, l’exploitation et la commercialisation du réseau de fibre optique, dans le cadre d’une délégation de service public de 25 ans.

200 emplois, 120 000 heures d’insertion, 50 000 heures de formation

324 M€ vont être consacrés à ce projet d’avenir à la fibre sur l’ensemble du département. Les négociations ont permis de consolider la participation privée et de limiter les contributions publiques. La société TDF investira à elle seule 287,5 M€, l’État 24,4 M€, le Département 6,6 M€ et la Région 5,4 M€. Les EPCI, qui devaient initialement participer à hauteur de 83 M€, ne seront finalement pas mis à contribution. Anjou numérique a également obtenu au cours de la négociation qu’un montant soit alloué par TDF à la lutte contre l’exclusion numérique. 3,6 M€ vont être dévolus à la formation et au recrutement de personnes éloignées de l’emploi, ainsi qu’au financement d’actions visant à faciliter les usages numériques. Outre la création de 200 emplois, le déploiement de la fibre générera 120 000 heures d’insertion et 50 000 heures de formation.

Retrouvez la carte et le calendrier de déploiement de la fibre sur : www.maine-et-loire.fr et www.anjou-numerique.fr

  • Franck

    Comment peut-on parler de 100 % des habitants raccordés à la fibre alors que plusieurs communes apparaissent pourtant comme « hors déploiement », alors même qu’elles font pourtant partie de l’agglomération angevine ? Ces zones doivent elles être considérées comme orphelines ? Merci de bien vouloir vérifier l’information et nous donner des explications complètes, ne se limitant pas de reprendre les communiqués de presse mis en avant par nos élus…
    Franck