La manifestation régionale des gilets jaunes interdite de centre-ville samedi à Angers
Actualités

La manifestation régionale des gilets jaunes interdite de centre-ville samedi à Angers

Le préfet du Maine-et-Loire a pris un arrêté d’interdiction de la manifestation régionale des gilets jaunes qui doit se tenir ce samedi à Angers.

Gilets Jaunes

Depuis le début de la semaine, de nombreux groupes Facebook appellent à un rassemblement régionale ce samedi à Angers. Dans un communiqué, le préfet du Maine-et-Loire indique avoir pris un arrêté d’interdiction de la manifestation dans le centre-ville d’Angers, dans un secteur délimité par les boulevards et les voies sur berges.

Une manifestation non déclarée, donc non autorisée et illégale

« La liberté de manifestation est conditionnée par une déclaration préalable de 3 jours francs avant la tenue de l’événement. En l’absence de déclaration, ce rassemblement constitue un attroupement susceptible d’engendrer des risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens. Cette manifestation non déclarée, donc non autorisée est illégale », rappelle le préfet.

« La venue de manifestants en nombre d’autres départements pourrait donner lieu à des troubles à l’ordre public. Les forces de l’ordre qui seront mobilisées à cette occasion veilleront, d’une part, à faire respecter strictement cette interdiction et, d’autre part, à éviter que des dégradations et exactions soient commises par des éléments perturbateurs », poursuit Bernard Gonzalez.

Des mesures préventives

Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, aucune violence ni dégradation n’ont été enregistrées à Angers. « Le Préfet souhaite que cet état d’esprit respectueux des valeurs républicaines perdure », indique la préfecture dans son communiqué.

Pour l’ensemble du département, à compter de samedi 8h jusqu’à 20h, le préfet a décidé d’interdire de manière préventive « la vente et la cession à titre gratuit à des particuliers, ainsi que le transport par les particuliers, dans tout récipient transportable, de produits chimiques, inflammables ou explosifs, sous forme liquide, solide ou gazeuse (en particulier : carburant, combustibles domestiques, acide chlorhydrique, acide sulfurique, soude, chlorate de soude, alcool à brûler, solvants, gaz inflammable) ; la vente et la cession à titre gratuit à des particuliers, ainsi que l’utilisation et le transport par les particuliers, de toutes catégories d’artifices de divertissement et d’articles pyrotechniques, y compris les pétards ; la consommation de boissons alcoolisées ou alcooliques de quelque nature que se soit, sur l’espace public en dehors des terrasses de café, restaurants et autres établissements. »

Les commerçants appelés à sécuriser leurs établissements

« Le Préfet recommande aux commerçants, cafetiers et restaurateurs de prendre également des mesures préventives pour sécuriser leur établissement et demande aux promeneurs et badauds de ne pas entraver par leur présence les manœuvres des forces de l’ordre », poursuit le communiqué, précisent que des difficultés de circulation et de stationnement sont à prévoir dans le centre-ville et ses abords, ainsi que sur les voies sur berges.

Comme chaque samedi, un centre opérationnel départemental sera ouvert à la préfecture pour superviser le maintien de l’ordre et la cellule d’information du public – 02 41 81 82 22 – sera activée dès 13h30. Les usagers pourront se tenir informés en temps réel en suivant les comptes Twitter et Facebook @Prefet49.

Christophe Béchu : « Le civisme doit continuer de guider les gilets jaunes »

Dans la crainte de débordements, le maire d’Angers a également communiqué autour de cette manifestation attendue demain.

« Jusqu’ici, les rassemblements des gilets jaunes à Angers n’ont fait l’objet d’aucune violence. Je veux saluer à nouveau le civisme des Angevins qui se sont engagés dans ce mouvement », indique Christophe Béchu.

« Je prends acte des mesures préventives décidées par le préfet du Maine-et-Loire afin de garantir la sécurité des personnes et des biens dans notre ville. Comme le représentant de l’Etat, avec qui j’ai échangé à nouveau aujourd’hui, j’incite les Angevins à la plus grande prudence s’ils ont à se déplacer dans le centre-ville d’Angers samedi après-midi. En lien avec les chambres consulaires, je demande également aux cafetiers, aux restaurateurs et plus généralement à tous les commerçants du centre-ville de prendre les dispositions afin de ne pas se mettre en danger », poursuit le maire.

Un délégation de gilets jaunes reçus à l’Hôtel de Ville

« Mercredi, j’ai reçu une délégation des gilets jaunes à l’Hôtel de Ville. J’ai profité de cette occasion pour leur dire combien leur comportement respectueux depuis maintenant deux mois tranchait avec les violences inacceptables et les scènes de guérillas urbaines dans d’autres régions de France qui ont participé à discréditer le mouvement. Lors de cet échange apaisé et constructif, j’ai souhaité que ce civisme soit encore ce qui guide le rassemblement du prochain week-end, bien que la présence annoncée de manifestants venus de départements limitrophes au Maine-et-Loire laisse craindre des débordements. »

  • Higi

    A quel moment ils vont enfin comprendre que c’est une catastrophe pour la France ce qu’ils font ? A quel moment on donne des cours d’économies et d’histoire aux gilets jaunes ?!