Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets. » Se connecter ou » Créer un compte

Quel avenir pour l'aéroport d'Angers ?

Pages 1 2 3 4

Aucune nouvelle de la mobilisation des présidents de département pour Angers-Marcé après l'abandon de NDDL ?

Rien de nouveau à l'horizon pour Angers-Marcé.

La délégation de service public actuellement attribuée à Keolis va probablement être confiée à un autre groupe. Peut-être Vinci qui gère Nantes Atlantique et à partir de ce moment il pourrait y avoir complémentarité avec Nantes. Mais tant qu'il n'y aura pas d'allongement de piste, il y a peu de perspectives.

Pour cet été, Angers-Bastia s'est bien rempli mais il reste des vols à 58 euros pour le départ du 30 juin! A saisir.

Pour voir de beaux appareils sur le tarmac, RDV les 16 et 17 mars (24 h du Mans).

J'y serai le dimanche après-midi.

A quand le changement de gestion michel ?

Les négociations font s'engager dès maintenant pour une application en 2019. Pour l'instant l'aéroport est en route libre...

INFO NOUVELLE:

https://www.letelegramme.fr/france/nantes-atlantique-l-aeroport-d-angers-privilegie-pour-soulager-le-trafic-26-06-2018-12008870.php

L'avenir d'Angers est lié à Nantes Atlantique.

Citation de michel2 le 27 juin 2018, 13 h 37 min

Les négociations font s'engager dès maintenant pour une application en 2019. Pour l'instant l'aéroport est en route libre... INFO NOUVELLE: https://www.letelegramme.fr/france/nantes-atlantique-l-aeroport-d-angers-privilegie-pour-soulager-le-trafic-26-06-2018-12008870.php L'avenir d'Angers est lié à Nantes Atlantique.

Un peu décevant de toujours attendre de Nantes pour agir. Avec quelques lignes, un meilleur aménagement et une meilleure communication, on est pas plus bêtes que les autres, on doit déjà pouvoir le faire tourner et développer le tourisme.

SUCCES DES VOLS POUR BASTIA CET ETE

Le premier vol pour Bastia a attiré 45 passagers au départ d'Angers. Hop Air France met à la disposition des angevins, chaque samedi  un avion de 70 places pour un trajet confortable de 1h30 avec service à bord inclus (journaux, collation, boissons) et un bagage cabine de 12 kg également inclus.  Départ le matin  7h45retour à 21h30 de quoi bien profiter du 1er et du dernier jour. Tarif à partir de 58 euros. La plupart des vols sont complets. Quelques places disponibles fin août.

La preuve que Angers possède un potentiel  car sans aucune publicité et une communication à minima, il est possible de remplir certains vols. Ce vol ne coûte rien à Angers et en plus cela rapporte des taxes d'aéroport. Hop pourrait proposer Nice l'an prochain. Dans l'avion il y avait des personnes d'Orne et de la Sarthe en plus des Angevins.

Fichiers attachés :
  • HOP5.jpg

Merci Michel pour ces infos.

Agréablement surpris par le taux de remplissage. Ce vol part t il de Lorient comme l' année dernière ou est ce un vol direct Angers Bastia?

Qu en est il des vols vers Londres?

Pour moi il faudrait vraiment arriver à faire des destinations un peu "principales" : Paris, Lyon, Marseille, Londres, Rome, Berlin, Madrid, Lisbonne... Ça permettrait de créer un vrai flux et une dynamique à l'aéroport.

Citation de amart le 30 juillet 2018, 15 h 01 min

Pour moi il faudrait vraiment arriver à faire des destinations un peu "principales" : Paris, Lyon, Marseille, Londres, Rome, Berlin, Madrid, Lisbonne... Ça permettrait de créer un vrai flux et une dynamique à l'aéroport.

Lyon et Londres ont déjà été essayées comme destinations mais les avions n'étaient pas assez remplis.

Citation de florian le 2 août 2018, 15 h 57 min

Lyon et Londres ont déjà été essayées comme destinations mais les avions n'étaient pas assez remplis.

Ça n'est pas tout à fait exact : Londres avait un excellent taux de remplissage et une haute qualité de service grâce à British Airways, sans parler de l'aéroport de destination, idéalement situé proche de Londres (London City airport) ; sans contrôleurs, BA n'assure pas de vols. La ligne a cessé car ALM n'a pas eu la volonté de garder ses contrôleurs, là où d'autres aéroports en France n'avait qu'une ligne et les ont conservé. La majorité des aéroports en France qui se sont vus retirer leur contrôle ces 3 dernières années étaient, hasard ou coïncidence (je vous laisse deviner), situés autour de Nantes...

Lyon avait du potentiel, mais là encore, faute de volonté politique, quasi aucune communication n'a été faite pour valoriser cette ligne opérée par Airlinair. Les clients ont commencé à connaître la ligne, d'un rapport qualité/prix correct, lorsque la compagnie a mis fin à cette rotation. Elle avait pourtant l'avantage d'offrir un vol direct vers un hub européen et donc des possibilités de connexions avec les vols longs-courriers.

Une fois encore, il est nécessaire de rappeler ici que si ALA n'a jamais décollé, ce n'est pas en dépit d'un mauvais équipement (bien qu'il soit perfectible), mais parce qu'une fois construit, aucun maire d'Angers et Pdt de l'agglo n'a eu le courage de positionner sa ville en concurrence ou complémentarité avec les aéroports voisins.

Pourtant, ALA a un vrai potentiel, sans imaginer marcher sur les plate-bandes de Nantes, car nous ne jouons évidemment pas dans la même cour. Hélas, nos élus, depuis 40 ans vassalisés aux lobbies et intérêts nantais, n'ont jamais osé placer leur ville sur l'échiquier régional, alors que l'aéroport d'Angers est le dernier levier sur lequel ils ont la main à 100%, contrairement au rail et aux autocars.

C'est vrai qu'il y avait une vraie clientèle pour les vols vers Londres. Du gâchis cet aéroport.

Venue du 1er Ministre qui réaffirme sa volonté de mettre l'aéroport d'Angers en complémentarité de Nantes:

ses propos sont restés vagues mais il laisse supposer qu'Angers reste une possibilité (parmi d'autres) pour délester Nantes , ce qui impliquerait des investissements à Angers.

Mais Nantes est-il disposé à se décharger d'une partie de son trafic? Je crains que non. Nantes ouvre actuellement un grand nombre de lignes nouvelles et ne prétend plus aujourd'hui être saturé et souhaite la construction d'une deuxième aérogare. D'autre part, l'état souhaite freiner le développement des petites plateformes car il y a en France trop d'aéroports qui absorbent beaucoup de subventions remises en cause.

L'année 2019 va être cruciale pour Angers et rapidement avec l'attribution d'une nouvelle délégation de service public en remplacement de Keolis.

Le problème c'est que si Béchu ne veut pas remettre 1 euro dans l'aéroport et donc rallonger la piste, c'est fichu pour venir en soutien de Nantes Atlantique et avoir notre part du gâteau.

AVENIR SOMBRE pour MARCE

La société Edeis Management devrait succèder à Kéolis dans la gestion et l’exploitation de l’aéroport Angers-Marcé. Edeis Management devrait créer une société exclusivement dédiée à la gestion de la plateforme aéroportuaire, prévue jusqu’en 2026.

Les ambitions du nouveau gestionnaire: ouvrir 2 lignes saisonnières: probablement Bastia et Nice.

Et c'est tout ou presque! La perspective de délester Nantes-Atlantique est à mettre aux oubliettes. Nantes ne parle plus de saturation, au contraire cet aéroport entre dans une frénésie d'ouverture de lignes!

Monsieur Béchu et Angers Métropole confirment qu'ils n'ont aucune ambition pour Angers-Marcé si ce n'est de maintenir le site ouvert.

Comment peut-on vouloir développer l'activité économique et anéantir ainsi l'aéroport. Keolis n'a pas été performant mais a permis certaines lignes comme Londres d'atteindre un certain succès. Avec EDEIS, c'est un nouveau déclin assuré si on en juge par les autres aéroports gérés par cette société.

Nos élus sont bien plus prompts à dépenser l'argent public pour les loisirs (spectacles, nouvelle piscine) que pour le travail.

EDEIS est capable de développer un aéroport. Encore faut-il que son client le lui demande et l'intéresse réellement aux résultats.

Ça bouge : http://www.angers.villactu.fr/edeis-prend-en-charge-angers-loire-aeroport/

Après si Edeis gère bien l'ouverture et la gestion de trois lignes, en comptant celle de Bastia, est-ce que ça peut pas ouvrir d'autres perspectives ?

Avis aux spécialistes : le fait que ça ne soit pas Vinci qui prenne la gestion de notre aéroport bloque t-il un délestage de celui de Nantes ?

Vinci ne partage pas! S'il comptait délester Nantes sur Angers, il se serait porter candidat pour gérer Angers!

Vinci veut donner plus d'ampleur à Nantes et seulement à Nantes; Sauf décision gouvernementale pour réorienter l'avenir.

Méfiance vis à vis d'EDEIS qui promet toujours beaucoup et qui fait à minima: exemple de l'aéroport d'Angoulême qui se languit alors que des ouvertures étaient promises.

Pour Angers:  Bastia et Nice probables en 2019 sont le fait de Keolis. Si Edeis y ajoute une 3ème ligne, ça sera un signe mais j'en doute fort.

Quant au développement de l'aviation d'affaires tous les aéroports misent dessus et il ne faut pas se faire d'illusions.

Bonjour à Toutes et à Tous

Michel merci pour les nouvelles malheureusement qui ne sont pas très rassurante pour ALA, nos élus continu à ne pas vouloir développer l'Aéroport, c'est bien dommage pour l'économie locale.

Depuis des années les élus  Nantais nous disent que leur aéroport est saturé ! pour justifier la construction d'une nouvelle palteforme et maintenant que l'Etat a abandonné le site de Notre Dame des Landes curieusement Nantes Atlantique n'est plus saturé !! au contraire il continu à créer des lignes nouvelles, maintenant il faudrait chiffrer le montant des études à  l'abandon de NDL, je pense que nous contribuables nous paierons encore des années ce mensonge nous faisant croire la saturation du site Nantais.

Pourquoi qu'un seul prestataire a répondu à l'appel à candidature pour la gestion d'ALA ?

L'avenir d'ALA  est bien sombre il n'y a plus de contrôleurs aérien, une piste trop courte et aucune volonté de travailler avec l'aéroport de Nantes  à quoi va servir la réserve foncière pour l'allongement de la piste ? à rien autant revendre les terrains.

J'ai un peu d'optimisme attendons ce que vont décider les nouveaux gestionnaires.

C'est quand même une politique qui va à l'envers de la politique économique de la ville d'Angers elle même qui  essaie de se bouger sur le plan économique. C'est un peu se tirer une balle dans le pied que de refuser de développer son aéroport.

Pages 1 2 3 4