Des ventilateurs « made in Angers » équiperont des machines pour le géant américain Google
Economie

Des ventilateurs « made in Angers » équiperont des machines pour le géant américain Google

La PME angevine SECMO, spécialisée dans la conception et la fabrication de ventilateurs industriels, vient de signer un gros contrat avec Google.

Ventilateurs SECMO

Julien Guerenneur, le jeune dirigeant de 36 ans de l’entreprise SECMO, située au Ponts-de-Cé près d’Angers, reconnait être satisfait des 12 derniers mois écoulés avec un fort développement de l’activité de son entreprise (chiffre d’affaires en hausse de 20 %) et l’arrivée ces dernières semaines d’un nouveau marché pour la fabrication de ventilateurs qui serviront bientôt à Google pour le développement de la fibre optique en ville. Après un travail sur 8 mois par le bureau d’étude de la PME angevine et des tests grandeur nature, la commande est tombée à la fin de l’été et devrait permettre à terme de livrer une dizaine d’unités par an pour accompagner le géant américain.

Les ventilateurs créés par la PME angevine répondent à des demandes spécifiques de grands groupes comme de PME. « On nous demande souvent des moutons à 5 pattes et très peu de sociétés en France savent proposer un service aussi personnalisé » précise Julien Guerenneur. Autre atout de l’entreprise qui lui permet de se développer sur différents secteurs : « la rapidité d’intervention pour l’entretien, le contrôle et la réparation de ventilateurs industriels qui peuvent, dans certaines usines, arrêter toute une production en cas de défaillance », souligne le dirigeant.

D’un diamètre allant de 25 cm jusqu’à 3 mètres, le prix varient de 149 € HT à 50 000 € HT. Plus de 1 500 pièces sortent de l’usine angevine chaque année.

L’entreprise se prépare à livrer à la fin du mois deux turbines de 2 mètres de diamètres à destination de l’Algérie.

Créé il y a bientôt 40 par Alain Guerenneur, le père de l’actuel dirigeant, SECMO est à l’origine une chaudronnerie traditionnelle qui s’est progressivement spécialisée dans la conception, la fabrication et l’entretien de ventilateurs industriels sur-mesure et haut de gamme sous l’impulsion de son fils. L’entreprise, qui compte une vingtaine de salariés, travaille pour des grands groupes internationaux comme pour des PME de l’ouest de la France dans le secteur du machinisme agricole, de l’environnement et de l’industrie.

Pour répondre aux commandes en forte hausse et après plusieurs mois de recherche via les canaux traditionnels de recrutement, le dirigeant de la PME angevine a décidé fin août de changer de braquer et de déposer un soir une annonce sur le site Leboncoin « un peu en désespoir de cause » confie le dirigeant. « J’ai posté l’annonce le mardi soir vers 20h, reçu une candidature par mail le lendemain matin et l’entretien d’embauche s’est passé à 14h avec la signature immédiate d’un CDI. Nous formons actuellement la personne qui habite à seulement 3kms de l’usine… ».

  • Antoine

    L’économie se porte bien à Angers en ce moment !